Ces magasins doivent être cédés à un acheteur qui dispose des moyens financiers, d'une expertise avérée et des incitants nécessaires pour maintenir ces magasins comme concurrents viables et actifs de l'entreprise fusionnée et d'autres concurrents, selon l'Autorité belge de la Concurrence, qui précise qu'un "engagement de désinvestissement" ne signifie pas qu'un magasin ferme mais "vise justement le contraire." "Les engagements approuvés par le Collège de la Concurrence doivent empêcher que la concurrence sur les marchés locaux concernés ne soit restreinte parce que des magasins seraient fermés, ou parce que des magasins demeureraient au sein d'un seul groupe sur un marché", indique-t-on encore. (Belga)

Ces magasins doivent être cédés à un acheteur qui dispose des moyens financiers, d'une expertise avérée et des incitants nécessaires pour maintenir ces magasins comme concurrents viables et actifs de l'entreprise fusionnée et d'autres concurrents, selon l'Autorité belge de la Concurrence, qui précise qu'un "engagement de désinvestissement" ne signifie pas qu'un magasin ferme mais "vise justement le contraire." "Les engagements approuvés par le Collège de la Concurrence doivent empêcher que la concurrence sur les marchés locaux concernés ne soit restreinte parce que des magasins seraient fermés, ou parce que des magasins demeureraient au sein d'un seul groupe sur un marché", indique-t-on encore. (Belga)