Ces conditions vont être présentées vendredi matin en détail au personnel ouvrier qui décidera ensuite au cours d'un vote à la majorité s'il les accepte ou les rejette au contraire. Depuis mercredi, le personnel de l'entreprise verrière dont la fermeture est programmée en septembre 2023 est en grève et occupe le site pour protester contre le protocole d'accord proposé par la direction et pour réclamer une reprise des négociations au sujet notamment des conditions de départ. Si le personnel accepte vendredi matin les conditions mises par la direction pour reprendre les négociations, la grève pourrait être levée dans la foulée. S'il ne les accepte pas, la direction devrait faire face à un durcissement du mouvement. L'entreprise AGC Fleurus compte quelque 180 travailleurs. (Belga)

Ces conditions vont être présentées vendredi matin en détail au personnel ouvrier qui décidera ensuite au cours d'un vote à la majorité s'il les accepte ou les rejette au contraire. Depuis mercredi, le personnel de l'entreprise verrière dont la fermeture est programmée en septembre 2023 est en grève et occupe le site pour protester contre le protocole d'accord proposé par la direction et pour réclamer une reprise des négociations au sujet notamment des conditions de départ. Si le personnel accepte vendredi matin les conditions mises par la direction pour reprendre les négociations, la grève pourrait être levée dans la foulée. S'il ne les accepte pas, la direction devrait faire face à un durcissement du mouvement. L'entreprise AGC Fleurus compte quelque 180 travailleurs. (Belga)