"Ce préavis de grève fait suite au malaise grandissant au sein de l'intercommunale Publifin et ses filiales", explique Gaston Merkelbach. "Nous voulons donner un signal fort afin de dénoncer les pratiques d'un petit nombre d'individus qui se répercutent sur des milliers de travailleurs."

Depuis le début du scandale concernant l'intercommunale, le secrétaire CSC déplore une ambiance lourde et pesante au sein de l'entreprise. Il espère tourner la page de ce qu'il qualifie d'histoire lamentable. Dans cette optique, la CSC Services publics souhaite que l'intercommunale Publifin et la SA Nethys soient rebaptisées Publinet. Cette structure ambitionne plus de transparence dans la gestion ainsi qu'un soucis accru des services rendus à la collectivité, tout en restant une intercommunale forte et innovante.

"Ce préavis de grève fait suite au malaise grandissant au sein de l'intercommunale Publifin et ses filiales", explique Gaston Merkelbach. "Nous voulons donner un signal fort afin de dénoncer les pratiques d'un petit nombre d'individus qui se répercutent sur des milliers de travailleurs." Depuis le début du scandale concernant l'intercommunale, le secrétaire CSC déplore une ambiance lourde et pesante au sein de l'entreprise. Il espère tourner la page de ce qu'il qualifie d'histoire lamentable. Dans cette optique, la CSC Services publics souhaite que l'intercommunale Publifin et la SA Nethys soient rebaptisées Publinet. Cette structure ambitionne plus de transparence dans la gestion ainsi qu'un soucis accru des services rendus à la collectivité, tout en restant une intercommunale forte et innovante.