Des lâchers de ballons ont été réalisés pour imager leur revendication. Avec cette action, le syndicat voulait se rendre devant les deux partis les plus ouvertement réfractaires au changement de la loi de 1996. Elle s'inscrit dans le cadre de la campagne de sensibilisation "#freesalary - Libérez nos rémunérations", menée entre autres sur les réseaux sociaux par le syndicat libéral. "On fait campagne, les trois organisations syndicales ensemble, depuis déjà quelques mois", explique Olivier Valentin, secrétaire national CGSLB. "On avait interpellé les différents partis du gouvernement. Le MR et l'Open Vld ne nous avaient pas répondu à ce moment-là et donc on a organisé cette mobilisation aujourd'hui. On veut changer cette loi avant le début des prochaines négociations pour l'accord interprofessionnel dans un an et demi. Sans cela, cette marge salariale imposée va rendre impossible toute négociation. Il faut changer les méthodes de calcul pour nous laisser une plus grande liberté de négociation." (Belga)

Des lâchers de ballons ont été réalisés pour imager leur revendication. Avec cette action, le syndicat voulait se rendre devant les deux partis les plus ouvertement réfractaires au changement de la loi de 1996. Elle s'inscrit dans le cadre de la campagne de sensibilisation "#freesalary - Libérez nos rémunérations", menée entre autres sur les réseaux sociaux par le syndicat libéral. "On fait campagne, les trois organisations syndicales ensemble, depuis déjà quelques mois", explique Olivier Valentin, secrétaire national CGSLB. "On avait interpellé les différents partis du gouvernement. Le MR et l'Open Vld ne nous avaient pas répondu à ce moment-là et donc on a organisé cette mobilisation aujourd'hui. On veut changer cette loi avant le début des prochaines négociations pour l'accord interprofessionnel dans un an et demi. Sans cela, cette marge salariale imposée va rendre impossible toute négociation. Il faut changer les méthodes de calcul pour nous laisser une plus grande liberté de négociation." (Belga)