Deliveroo souhaite mettre en place de nouvelles structures pour "renforcer la voix des coursiers au sein de l'entreprise", explique cette dernière. Elle prévoit notamment un nouvel outil de discussion et de consultation ainsi que des séquences régulières de présentations auprès de ses collaborateurs. D'après la direction, plus de 3.000 personnes ont postulé pour devenir coursier indépendant au cours des trois premières semaines de janvier et 60% des commandes sont désormais livrées par des collaborateurs bénéficiant du paiement à la livraison. Ce modèle est néanmoins contesté par le collectif des coursiers, représentant environ 200 personnes et soutenu par un front commun CSC-FGTB, qui mènera de nouvelles actions à Bruxelles, Gand et Liège samedi. Il déplore qu'aucune solution ne soit proposée pour les coursiers qui souhaitent rester salariés. (Belga)

Deliveroo souhaite mettre en place de nouvelles structures pour "renforcer la voix des coursiers au sein de l'entreprise", explique cette dernière. Elle prévoit notamment un nouvel outil de discussion et de consultation ainsi que des séquences régulières de présentations auprès de ses collaborateurs. D'après la direction, plus de 3.000 personnes ont postulé pour devenir coursier indépendant au cours des trois premières semaines de janvier et 60% des commandes sont désormais livrées par des collaborateurs bénéficiant du paiement à la livraison. Ce modèle est néanmoins contesté par le collectif des coursiers, représentant environ 200 personnes et soutenu par un front commun CSC-FGTB, qui mènera de nouvelles actions à Bruxelles, Gand et Liège samedi. Il déplore qu'aucune solution ne soit proposée pour les coursiers qui souhaitent rester salariés. (Belga)