Lors d'une récente réunion, "nous avons appris que, pour des raisons de "rigueur budgétaire", et de calendrier, il ne serait pas possible de mettre en ?uvre une part importante des mesures 2019", expliquent les organisations. Elles estiment que "plus de 7 millions d'euros seraient perdus pour le personnel en 2019". Les contours de l'action du 5 novembre ne sont pas encore clairement définis mais une délégation syndicale se présentera aux différents cabinets ministériels concernés afin de faire entendre la voix des travailleurs. Les syndicats ont également demandé à rencontrer d'ici là les ministres et secrétaires d'Etat impliqués. "Si nous devions avoir la certitude que les montants engagés par l'accord sont bien garantis pour 2019, nous annulerons l'action", avancent-ils. La mobilisation du 5 novembre ne concerne que la Région bruxelloise, contrairement à celle du 24 octobre menée à l'échelon national. La contestation vise là l'ensemble des fédérations patronales du secteur des soins de santé. Les organisations de travailleurs réclament la signature de conventions collectives de travail (CCT) d'exécution de l'accord social non marchand, conclu le 25 octobre 2017. (Belga)