Les quelque 145.000 aides-ménagères et employés dans des ateliers de repassage, payés en titres-services, demandent une hausse salariale de 1,1%, conformément à l'accord salarial interprofessionnel de début 2019. Les employeurs ne veulent pas aller au-delà d'une prime nette unique sous la forme d'écochèques d'une valeur totale de 130 euros. Une première action s'est déroulée la semaine passée au groupe Randstad. De nouvelles sont prévues la semaine prochaine, avertit Issam Benali, secrétaire fédéral du syndicat socialiste. (Belga)

Les quelque 145.000 aides-ménagères et employés dans des ateliers de repassage, payés en titres-services, demandent une hausse salariale de 1,1%, conformément à l'accord salarial interprofessionnel de début 2019. Les employeurs ne veulent pas aller au-delà d'une prime nette unique sous la forme d'écochèques d'une valeur totale de 130 euros. Une première action s'est déroulée la semaine passée au groupe Randstad. De nouvelles sont prévues la semaine prochaine, avertit Issam Benali, secrétaire fédéral du syndicat socialiste. (Belga)