Les discussions entre la Grèce et ses créanciers - Commission européenne, Union européenne et Fonds monétaire international (FMI) - avaient repris le 29 avril. Après des discussions nocturnes, M. Tsakalotos a déclaré qu'un "accord technique préliminaire" avait été conclu, alors que doit se tenir le 22 mai une réunion des ministres des Finances de la Zone euro, qui doit approuver l'accord. Le ministre grec a ajouté être "certain" que l'accord allait permettre à la Grèce d'obtenir de ses créanciers un engagement sur des mesures devant permettre un allègement de sa dette, qui est selon lui vital pour permettre de relancer l'économie défaillante du pays. Un compromis est nécessaire pour débloquer une nouvelle tranche de crédit dont la Grèce a besoin pour rembourser 7 milliards d'euros de sa dette en juillet. (Belga)

Les discussions entre la Grèce et ses créanciers - Commission européenne, Union européenne et Fonds monétaire international (FMI) - avaient repris le 29 avril. Après des discussions nocturnes, M. Tsakalotos a déclaré qu'un "accord technique préliminaire" avait été conclu, alors que doit se tenir le 22 mai une réunion des ministres des Finances de la Zone euro, qui doit approuver l'accord. Le ministre grec a ajouté être "certain" que l'accord allait permettre à la Grèce d'obtenir de ses créanciers un engagement sur des mesures devant permettre un allègement de sa dette, qui est selon lui vital pour permettre de relancer l'économie défaillante du pays. Un compromis est nécessaire pour débloquer une nouvelle tranche de crédit dont la Grèce a besoin pour rembourser 7 milliards d'euros de sa dette en juillet. (Belga)