Les travailleurs des secteurs concernés seront désormais représentés par le SETCa ou la CG, indépendamment de leur statut. Par ce fait, les deux organisations entendent simplifier la concertation sociale. Cette décision s'inscrit également dans le cadre de l'harmonisation des statuts ouvrier/employé. Le monde du travail se modernise: les commissions paritaires seront prochainement réformées tandis que l'harmonisation des statuts aura des conséquences sur les futures élections sociales. "Dans le cadre de ces mutations, rien de plus logique dès lors que les travailleurs d'un secteur soient représentés par une seule centrale", soulignent les deux organisations. Le SETCa et la CG précisent qu'il ne s'agit pas d'une fusion. "Comme il s'agit d'un échange, cet accord n'a pas d'impact sur l'emploi au sein des centrales", concluent-elles. (Belga)