"Absolument rien n'a changé depuis 2010! Les passagers sont protégés par la loi belge et peuvent toujours aller devant un tribunal en Belgique", leur a-t-il ainsi assuré. Ryanair rejette dès lors les allégations de Test Achats, qui qualifiait jeudi dernier de "pratique illégale" ladite modification des conditions générales de vente. Selon l'organisation de consommateurs, la formulation et le fond de cette nouvelle clause pouvaient être considérés comme abusif et contraire au droit européen et au droit international privé. "Rien n'a changé! Absolument rien! ", a martelé Michael O'Leary. Seules les sociétés spécialisées dans le recouvrement d'indemnisations au profit des passagers, mais sur lesquelles elles touchent une rétribution, sont concernées par cette obligation de recours devant des juridictions irlandaises, a-t-il expliqué. "Les passagers bénéficient d'une protection absolue de la loi belge", a promis le patron de Ryanair. "Si nous essayons d'avoir un accord sur l'application du droit belge pour le personnel, pourquoi renverrait-on les citoyens vers l'Irlande? Cela n'a pas de sens." (Belga)

"Absolument rien n'a changé depuis 2010! Les passagers sont protégés par la loi belge et peuvent toujours aller devant un tribunal en Belgique", leur a-t-il ainsi assuré. Ryanair rejette dès lors les allégations de Test Achats, qui qualifiait jeudi dernier de "pratique illégale" ladite modification des conditions générales de vente. Selon l'organisation de consommateurs, la formulation et le fond de cette nouvelle clause pouvaient être considérés comme abusif et contraire au droit européen et au droit international privé. "Rien n'a changé! Absolument rien! ", a martelé Michael O'Leary. Seules les sociétés spécialisées dans le recouvrement d'indemnisations au profit des passagers, mais sur lesquelles elles touchent une rétribution, sont concernées par cette obligation de recours devant des juridictions irlandaises, a-t-il expliqué. "Les passagers bénéficient d'une protection absolue de la loi belge", a promis le patron de Ryanair. "Si nous essayons d'avoir un accord sur l'application du droit belge pour le personnel, pourquoi renverrait-on les citoyens vers l'Irlande? Cela n'a pas de sens." (Belga)