"Les consommateurs belges se laissent trop souvent tromper par des offres attrayantes sur Internet qui conduisent en réalité à des abonnements payants", précise la branche belge du centre européen dans un communiqué. Selon cette dernière, 85% des personnes interrogées sont conscientes qu'elles ne doivent pas payer pour des biens qu'elles n'ont pas explicitement commandés. Mais un Belge sur deux ignore qu'il peut demander un remboursement à l'émetteur de sa carte de crédit quand le vendeur refuse de rembourser. Face à cette méconnaissance, le CEC Belgique a décidé d'éditer une vidéo humoristique illustrant quelques-unes des astuces déployées par les vendeurs pour amener les consommateurs à cliquer sur leur publicité trompeuse dont l'objectif n'est pas l'échantillon gratuit mais un abonnement payant. "Grâce à cette vidéo et quelques conseils quant aux bons réflexes à avoir lors d'achats sur Internet, nous espérons que les consommateurs seront mieux armés pour reconnaître et éviter ces pièges", affirme Karen Ghysels, directrice de CEC Belgique. (Belga)

"Les consommateurs belges se laissent trop souvent tromper par des offres attrayantes sur Internet qui conduisent en réalité à des abonnements payants", précise la branche belge du centre européen dans un communiqué. Selon cette dernière, 85% des personnes interrogées sont conscientes qu'elles ne doivent pas payer pour des biens qu'elles n'ont pas explicitement commandés. Mais un Belge sur deux ignore qu'il peut demander un remboursement à l'émetteur de sa carte de crédit quand le vendeur refuse de rembourser. Face à cette méconnaissance, le CEC Belgique a décidé d'éditer une vidéo humoristique illustrant quelques-unes des astuces déployées par les vendeurs pour amener les consommateurs à cliquer sur leur publicité trompeuse dont l'objectif n'est pas l'échantillon gratuit mais un abonnement payant. "Grâce à cette vidéo et quelques conseils quant aux bons réflexes à avoir lors d'achats sur Internet, nous espérons que les consommateurs seront mieux armés pour reconnaître et éviter ces pièges", affirme Karen Ghysels, directrice de CEC Belgique. (Belga)