Mercredi soir, il était apparu, sur base d'un mémo interne du patron de SABMiller, que l'opération était en suspens. AB Inbev avait pourtant revu à la hausse son offre en cash à la suite de la chute de la livre sterling, mais cela resterait insuffisant pour certains actionnaires.

Mercredi soir, il était apparu, sur base d'un mémo interne du patron de SABMiller, que l'opération était en suspens. AB Inbev avait pourtant revu à la hausse son offre en cash à la suite de la chute de la livre sterling, mais cela resterait insuffisant pour certains actionnaires.