"Contrairement à certains pays asiatiques ou en Russie, nous constatons que la vente de bières blanches est stable en Europe et cela, à l'inverse des bières peu et non alcoolisées Radlers, qui sont un marché en pleine expansion. Dans nos pays, elles bénéficient encore d'un énorme potentiel. Vu qu'AB Inbev est très attentif à la croissance, nous avons choisi de mettre l'accent en termes de marketing pour ce qui concerne les Hoegaarden sur la Radler", explique la porte-parole. Ce choix s'inscrit d'ailleurs dans l'objectif de faire des bières sans alcool et peu alcoolisées un cinquième du volume de production. Il n'est ici pas question pour AB InBev de se détacher des bières Hoegarden. "Nous continuons à investir dans cette brasserie, comme le démontre l'investissement de 5,6 millions d'euros qui a été réalisé l'année dernière." (Belga)