Les vols cargo ainsi que les vols privés de l'Aviation Générale ont repris depuis mercredi soir à 18h30. Jeudi matin, l'activité sur le site de Brucargo était à nouveau normale. Le ballet de camions a repris et le personnel des différentes entreprises jouxtant le site était au travail pour ce qui est la première journée normale depuis les attentats qui ont frappé l'aéroport mardi matin. Côté passagers, il n'y aura aucun vol jeudi ni vendredi. L'enquête criminelle est toujours en cours dans le hall des départs où deux bombes ont explosé mardi peu avant 08h00. Les pompiers et la protection civile sont toujours sur place pour déblayer les lieux déjà inspectés. Le périmètre de sécurité, protégé par un important dispositif policier et militaire, est maintenu. Les autorités aéroportuaires "évaluent en permanence" la possibilité de rouvrir le terminal touché par l'attentat et de permettre ainsi le retour des vols passagers à Brussels Airport, indique l'aéroport. (Belga)

Les vols cargo ainsi que les vols privés de l'Aviation Générale ont repris depuis mercredi soir à 18h30. Jeudi matin, l'activité sur le site de Brucargo était à nouveau normale. Le ballet de camions a repris et le personnel des différentes entreprises jouxtant le site était au travail pour ce qui est la première journée normale depuis les attentats qui ont frappé l'aéroport mardi matin. Côté passagers, il n'y aura aucun vol jeudi ni vendredi. L'enquête criminelle est toujours en cours dans le hall des départs où deux bombes ont explosé mardi peu avant 08h00. Les pompiers et la protection civile sont toujours sur place pour déblayer les lieux déjà inspectés. Le périmètre de sécurité, protégé par un important dispositif policier et militaire, est maintenu. Les autorités aéroportuaires "évaluent en permanence" la possibilité de rouvrir le terminal touché par l'attentat et de permettre ainsi le retour des vols passagers à Brussels Airport, indique l'aéroport. (Belga)