A quoi ressemblera le tunnel d'Elon Musk opérationnel à Las Vegas "d'ici la fin de l'année"

13/03/19 à 14:06 - Mise à jour à 14:06

Source: Belga

Les autorités de Las Vegas ont choisi mardi de confier la construction d'un tunnel souterrain à une des sociétés du fantasque milliardaire Elon Musk, qui prévoit de le rendre opérationnel "d'ici la fin de l'année".

A quoi ressemblera le tunnel d'Elon Musk opérationnel à Las Vegas "d'ici la fin de l'année"

Elon Musk © REUTERS

The Boring Company a été sélectionnée pour concevoir, construire et gérer une boucle de tunnels capables de transporter des passagers dans des véhicules électriques autonomes à vitesse élevée dans le cadre de l'expansion du grand centre d'expositions de la ville, a expliqué l'organisme supervisant le centre (Las Vegas Convention and Visitors Authority, LVCVA).

Elon Musk, qui propulse déjà des voitures électriques (Tesla) et des fusées spatiales (SpaceX), s'est tout de suite félicité de cette annonce. "Avons hâte de construire le tunnel de la Boring Company à Vegas", a-t-il écrit sur Twitter. "Il devrait être opérationnel d'ici la fin de l'année!", a-t-il aussi affirmé sur le réseau social. Un contrat doit encore être négocié pour un feu vert final en juin.

La construction du tunnel devrait coûter entre 35 et 55 millions de dollars, en fonction du trajet retenu et du nombre de stations demandé. Une fois les travaux d'agrandissement réalisés, le centre d'expositions doit s'étendre sur 81 hectares, 3,2 kilomètres devant séparer les deux extrémités. Cette distance nécessite "une solution de transport pour les invités dédiée au site", selon l'organisme le supervisant.

Le système doit pouvoir être étendu pour au final relier le centre-ville et son fameux boulevard bordé d'hôtels et de casinos, à l'aéroport et à d'autres zones de la métropole. Elon Musk, qui a fondé The Boring Company pour développer des technologies ad hoc, avait présenté en décembre près de Los Angeles un "tunnel test" de ce projet censé révolutionner les transports urbains en contournant les embouteillages par le bas. L'idée lui était venue alors qu'il fulminait au volant de sa voiture, coincé dans les embouteillages entre sa villa chic de Bel Air et les bureaux de SpaceX à Hawthorne, au sud de Los Angeles. A terme, l'idée est de permettre à des milliers de véhicules électriques et autonomes de sillonner les sous-sols des villes à une vitesse approchant 250 km/h.