Il y a plusieurs mois, la Ville de Namur a manifesté son souhait d'élargir les horaires de fonctionnement du téléphérique de Namur pour permettre le transport d'écoliers et d'étudiants le matin et le soir. Le collège namurois a validé le cahier de charges afin que cette offre supplémentaire de transport reliant la Citadelle au centre-ville. Le but de la Ville est de transporter principalement des étudiants et des écoliers afin de fluidifier le trafic et augmenter la qualité de l'air dans le centre-ville aux heures de pointe. "La tutelle régionale nous a indiqué qu'il fallait procéder par un marché public distinct. Cela peut sembler paradoxal puisqu'il n'y a qu'un concessionnaire possible, mais c'est la même procédure pour l'achat d'?uvres d'art", a indiqué le bourgmestre Maxime Prévot devant le Conseil communal mardi soir. L'appel d'offre sera lancé dans les prochaines semaines, de manière à pouvoir proposer dès septembre le transport par câble de 7h30 du matin à 18h30. Depuis son inauguration le 8 mai, il circule de 10h à 17h. "Sur le volet tourisme, la dotation annuelle ne changera pas. Sur le volet mobilité, le prestataire sera dédommagé pour le coût du personnel, l'impact de cet usage sur l'amortissement et l'entretien du matériel. Mais le bénéfice des recettes sera octroyé à la Ville de Namur". Le coût net pour la ville se situerait entre 150.000 à 200.000 euros, selon une estimation. Le marché sera passé pour deux ans, "le temps de vérifier si ce mode de transport urbain correspond à une demande réelle", a conclu M. Prévot. (Belga)

Il y a plusieurs mois, la Ville de Namur a manifesté son souhait d'élargir les horaires de fonctionnement du téléphérique de Namur pour permettre le transport d'écoliers et d'étudiants le matin et le soir. Le collège namurois a validé le cahier de charges afin que cette offre supplémentaire de transport reliant la Citadelle au centre-ville. Le but de la Ville est de transporter principalement des étudiants et des écoliers afin de fluidifier le trafic et augmenter la qualité de l'air dans le centre-ville aux heures de pointe. "La tutelle régionale nous a indiqué qu'il fallait procéder par un marché public distinct. Cela peut sembler paradoxal puisqu'il n'y a qu'un concessionnaire possible, mais c'est la même procédure pour l'achat d'?uvres d'art", a indiqué le bourgmestre Maxime Prévot devant le Conseil communal mardi soir. L'appel d'offre sera lancé dans les prochaines semaines, de manière à pouvoir proposer dès septembre le transport par câble de 7h30 du matin à 18h30. Depuis son inauguration le 8 mai, il circule de 10h à 17h. "Sur le volet tourisme, la dotation annuelle ne changera pas. Sur le volet mobilité, le prestataire sera dédommagé pour le coût du personnel, l'impact de cet usage sur l'amortissement et l'entretien du matériel. Mais le bénéfice des recettes sera octroyé à la Ville de Namur". Le coût net pour la ville se situerait entre 150.000 à 200.000 euros, selon une estimation. Le marché sera passé pour deux ans, "le temps de vérifier si ce mode de transport urbain correspond à une demande réelle", a conclu M. Prévot. (Belga)