En effet, seuls 64 ouvriers sur 428 ont pris part à la consultation de la direction, alors que l'ensemble des 62 cadres et que 72 employés sur 83 ont participé. La direction estime que le fait que 92% des 198 votants soient en faveur du redémarrage de l'usine constitue tout de même un message clair à propos du blocage actuel, et elle définira diverses options sur cette base pour les prochains jours. Une présentation spécifique de la situation pour le personnel ouvrier est notamment envisagée. "Au vu du faible nombre de 'non', il apparait évident que toutes les catégories de travailleurs qui se sont exprimés ont voté en faveur du déblocage du site et du redémarrage des activités. Malheureusement, un faible pourcentage d'ouvriers est venu voter. Le taux de participation est à remettre dans le contexte: pressions exercées sur une partie de notre personnel au travers des médias sociaux, devant le bureau de vote et messages appelant au boycott du vote", a indiqué la direction de NLMK Clabecq samedi matin. (Belga)