Selon les chiffres des syndicats, les magasins de 160 à 200 communes et villes du pays seront exceptionnellement ouverts ce dimanche. Actuellement, six dimanches d'ouverture peuvent être octroyés par an, même s'il n'y en a dans la pratique que trois ou quatre, à l'occasion des fêtes de fin d'années ou des soldes, rappelle le Syndicat neutre pour Indépendants, qui n'est pas opposé à l'initiative de ce week-end mais plaide pour une "optimalisation" des possibilités existantes. Pour le SNI, il est "hors de question d'étendre le nombre de dimanches d'ouverture".

Selon une étude du syndicat, 44% des commerçants sont pour une limitation des "shoppings du dimanche" à six jours par an, 13% veulent voir leur nombre diminuer, tandis que 23% plaident pour leur suppression totale. Un cinquième des commerçants interrogés est a contrario favorable à une augmentation du nombre de dimanches d'ouverture.

Selon les chiffres des syndicats, les magasins de 160 à 200 communes et villes du pays seront exceptionnellement ouverts ce dimanche. Actuellement, six dimanches d'ouverture peuvent être octroyés par an, même s'il n'y en a dans la pratique que trois ou quatre, à l'occasion des fêtes de fin d'années ou des soldes, rappelle le Syndicat neutre pour Indépendants, qui n'est pas opposé à l'initiative de ce week-end mais plaide pour une "optimalisation" des possibilités existantes. Pour le SNI, il est "hors de question d'étendre le nombre de dimanches d'ouverture". Selon une étude du syndicat, 44% des commerçants sont pour une limitation des "shoppings du dimanche" à six jours par an, 13% veulent voir leur nombre diminuer, tandis que 23% plaident pour leur suppression totale. Un cinquième des commerçants interrogés est a contrario favorable à une augmentation du nombre de dimanches d'ouverture.