Selon l'ONG, qui aide les entreprises à calculer leur impact climatique, seules 16% des entreprises analysées ont des objectifs conformes à l'accord de Paris sur le climat de 2015, qui vise à limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré. "Les réductions d'émissions sont toujours de l'ordre de 1,5% par an, ce qui est bien en deçà des 4,2 % nécessaires pour respecter la trajectoire de 1,5 °C prévue par l'accord sur le climat. La bonne nouvelle est que le nombre d'entreprises ayant des objectifs fondés sur des données scientifiques a augmenté de 85% l'année dernière, représentant un tiers des émissions déclarées", commente CDP. Selon l'organisation, beaucoup d'améliorations sont encore possibles. Si les entreprises européennes les plus émettrices de CO2 faisaient aussi bien que les plus performantes sur le plan climatique, les émissions des entreprises en Europe seraient en effet réduites de moitié. Selon Maxfield Weiss, le CEO de CDP en Europe, toutes les entreprises et institutions financières ayant une forte empreinte carbone "doivent prendre des mesures urgentes pour aligner leur chaîne de valeur sur les limites naturelles de notre planète". Son ONG et le cabinet Oliver Wyman ont analysé plus de 1.220 entreprises européennes qui ont rendu compte de leur impact sur le changement climatique, les forêts et la sécurité de l'eau en 2021 via CDP. (Belga)

Selon l'ONG, qui aide les entreprises à calculer leur impact climatique, seules 16% des entreprises analysées ont des objectifs conformes à l'accord de Paris sur le climat de 2015, qui vise à limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré. "Les réductions d'émissions sont toujours de l'ordre de 1,5% par an, ce qui est bien en deçà des 4,2 % nécessaires pour respecter la trajectoire de 1,5 °C prévue par l'accord sur le climat. La bonne nouvelle est que le nombre d'entreprises ayant des objectifs fondés sur des données scientifiques a augmenté de 85% l'année dernière, représentant un tiers des émissions déclarées", commente CDP. Selon l'organisation, beaucoup d'améliorations sont encore possibles. Si les entreprises européennes les plus émettrices de CO2 faisaient aussi bien que les plus performantes sur le plan climatique, les émissions des entreprises en Europe seraient en effet réduites de moitié. Selon Maxfield Weiss, le CEO de CDP en Europe, toutes les entreprises et institutions financières ayant une forte empreinte carbone "doivent prendre des mesures urgentes pour aligner leur chaîne de valeur sur les limites naturelles de notre planète". Son ONG et le cabinet Oliver Wyman ont analysé plus de 1.220 entreprises européennes qui ont rendu compte de leur impact sur le changement climatique, les forêts et la sécurité de l'eau en 2021 via CDP. (Belga)