Travailler pendant l'année devient aussi de plus en plus populaire, avec 58% des jeunes sondés, une augmentation marquée par rapport à la première étude qui avait été réalisée en 2004 (30%). 13% des étudiants jobistes le font au noir, sans contrat, surtout dans le secteur des loisirs, note l'étude. Cette part est en baisse par rapport à l'an dernier (18%).

Lire aussi: Quelles sont les formalités pour engager un étudiant ?

Travailler pendant l'année devient aussi de plus en plus populaire, avec 58% des jeunes sondés, une augmentation marquée par rapport à la première étude qui avait été réalisée en 2004 (30%). 13% des étudiants jobistes le font au noir, sans contrat, surtout dans le secteur des loisirs, note l'étude. Cette part est en baisse par rapport à l'an dernier (18%).Lire aussi: Quelles sont les formalités pour engager un étudiant ?