L'accord porte sur l'inscription au bilan du groupe du coût du leasing de sept appareils pour une période de vingt ans.

Cet engagement est cependant plus moral que juridique. Lufthansa officialisant jeudi la prise de contrôle à 100% de Brussels Airlines, le groupe allemand n'aura plus de compte à rendre aux ex-actionnaires belges.

L'accord porte sur l'inscription au bilan du groupe du coût du leasing de sept appareils pour une période de vingt ans. Cet engagement est cependant plus moral que juridique. Lufthansa officialisant jeudi la prise de contrôle à 100% de Brussels Airlines, le groupe allemand n'aura plus de compte à rendre aux ex-actionnaires belges.