Dans le détail, l'industrie textile a dû endurer une baisse de son chiffre d'affaires de 6%, l'industrie de l'ameublement et celle du bois limitant la casse avec un recul de, respectivement, 2,5 et 2,4%.

L'emploi, lui, a chuté de 2.000 unités, dont 1.500 dans l'industrie textile et environ 500 dans l'industrie du bois et de l'ameublement. Quant aux investissements, ils ont également reculé d'environ 20%, passant de près de 380 millions d'euros en 2011 à 312 millions d'euros en 2012.

"Le secteur restant fortement tourné vers l'exportation (75% pour le textile, 64% pour le bois et l'ameublement), c'est principalement la baisse de celles-ci qui est à l'origine du recul des activités dans l'industrie du textile, du bois et de l'ameublement, ce qui démontre que l'industrie belge perd en position concurrentielle", a regretté Fedustria.

Selon ses propres chiffres, Fedustria représente environ 2.150 entreprises, principalement des PME, en Belgique, qui, ensemble, créent près de 42.000 emplois directs et réalisent un chiffre d'affaires de 10,7 milliards d'euros, dont 70% à l'exportation.

Dans le détail, l'industrie textile a dû endurer une baisse de son chiffre d'affaires de 6%, l'industrie de l'ameublement et celle du bois limitant la casse avec un recul de, respectivement, 2,5 et 2,4%. L'emploi, lui, a chuté de 2.000 unités, dont 1.500 dans l'industrie textile et environ 500 dans l'industrie du bois et de l'ameublement. Quant aux investissements, ils ont également reculé d'environ 20%, passant de près de 380 millions d'euros en 2011 à 312 millions d'euros en 2012. "Le secteur restant fortement tourné vers l'exportation (75% pour le textile, 64% pour le bois et l'ameublement), c'est principalement la baisse de celles-ci qui est à l'origine du recul des activités dans l'industrie du textile, du bois et de l'ameublement, ce qui démontre que l'industrie belge perd en position concurrentielle", a regretté Fedustria. Selon ses propres chiffres, Fedustria représente environ 2.150 entreprises, principalement des PME, en Belgique, qui, ensemble, créent près de 42.000 emplois directs et réalisent un chiffre d'affaires de 10,7 milliards d'euros, dont 70% à l'exportation.