Ne laissez rien transparaître de votre démarche au travail.

Evitez de démarcher d'autres entreprises dans le cadre de vos horaires de travail, notamment si vous êtes en open-space. N'utilisez jamais l'adresse e-mail professionnelle que l'entreprise vous a confiée; il est préférable d'utiliser votre adresse personnelle.

Si un recruteur vous appelle, isolez-vous ou bien laissez la messagerie s'enclencher afin de rappeler votre futur employeur potentiel dans le calme. Il est important que cet appel ne se fasse pas dans le stress qu'une personne vous écoute. Les chasseurs de têtes et autres recruteurs savent pertinemment que leurs horaires sont calqués sur les votre et donc comprendront si ?vous êtes indisponible quand ils vous appellent.Vous serez ainsi dans de bonnes conditions, autant vis-à-vis de votre interlocuteur lors de l'entretien que de vos collaborateurs le reste de la journée.

Si l'appel se conclut par un entretien avec le recruteur, essayez de prendre une demi-journée de congé pour bien préparer cette rencontre.

(Source : experteer-blog.fr)

En effet, il est risqué de faire part à? l'entreprise pour laquelle vous travaillez de votre intention de départ. Vous risquez de refroidir vos relations avec le reste de vos collaborateurs, de perdre votre autorité hiérarchique, de mettre un froid entre votre patron et vous, surtout si c'est lui qui vous a recruté(e) ou qui vous a fait évoluer vers votre poste actuel. Si vous décidez néanmoins d'en faire part aux éventuels amis que vous avez sur votre lieu de travail, n'approfondissez pas le sujet, évitez les détails comme votre futur salaire, le nom de l'entreprise, vos futures responsabilités. Vous n'êtes jamais à l'abri de la jalousie qui est très présente dans le monde de l'entreprise.Par ailleurs, misez sur des outils qui vous offrent la plus grande discrétion possible.

Ne laissez rien transparaître de votre démarche au travail.Evitez de démarcher d'autres entreprises dans le cadre de vos horaires de travail, notamment si vous êtes en open-space. N'utilisez jamais l'adresse e-mail professionnelle que l'entreprise vous a confiée; il est préférable d'utiliser votre adresse personnelle. Si un recruteur vous appelle, isolez-vous ou bien laissez la messagerie s'enclencher afin de rappeler votre futur employeur potentiel dans le calme. Il est important que cet appel ne se fasse pas dans le stress qu'une personne vous écoute. Les chasseurs de têtes et autres recruteurs savent pertinemment que leurs horaires sont calqués sur les votre et donc comprendront si ?vous êtes indisponible quand ils vous appellent.Vous serez ainsi dans de bonnes conditions, autant vis-à-vis de votre interlocuteur lors de l'entretien que de vos collaborateurs le reste de la journée.Si l'appel se conclut par un entretien avec le recruteur, essayez de prendre une demi-journée de congé pour bien préparer cette rencontre. (Source : experteer-blog.fr)En effet, il est risqué de faire part à? l'entreprise pour laquelle vous travaillez de votre intention de départ. Vous risquez de refroidir vos relations avec le reste de vos collaborateurs, de perdre votre autorité hiérarchique, de mettre un froid entre votre patron et vous, surtout si c'est lui qui vous a recruté(e) ou qui vous a fait évoluer vers votre poste actuel. Si vous décidez néanmoins d'en faire part aux éventuels amis que vous avez sur votre lieu de travail, n'approfondissez pas le sujet, évitez les détails comme votre futur salaire, le nom de l'entreprise, vos futures responsabilités. Vous n'êtes jamais à l'abri de la jalousie qui est très présente dans le monde de l'entreprise.Par ailleurs, misez sur des outils qui vous offrent la plus grande discrétion possible.