La Russie est le principal débouché pour les produits halieutiques norvégiens et l'un des plus gros marchés au monde pour le saumon. En milieu de journée, l'action Marine Harvest, premier producteur de saumon au monde, décrochait de 11,3% à la Bourse d'Oslo. Norway Royal Salmon perdait 9,6%, Salmar 9,5%, Leroey Seafood 8,1% et The Scottish Salmon Company 8,2%. "Nous attendons d'en savoir plus sur les pays et les produits concernés", a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'organisme de promotion des produits marins norvégiens, Christian Chramer. Selon cet organisme, les exportations norvégiennes de poisson vers la Russie ont pesé 6,5 milliards de couronnes (776 millions d'euros) l'an dernier, essentiellement du saumon et de la truite mais aussi du hareng et du maquereau. Chez Marine Harvest, on dit "suivre la situation de près". En 2013, la Russie avait absorbé 5% des ventes du géant du saumon contrôlé par l'homme d'affaires chypriote d'origine norvégienne John Fredriksen. La Norvège, si elle n'est pas membre de l'UE, a exprimé son intention de se joindre aux sanctions adoptées par les Vingt-huit. Le pays fait également partie de l'Espace économique européen, aux côtés des 28 pays membres de l'Union européenne, de l'Islande et du Lichtenstein. (Belga)

La Russie est le principal débouché pour les produits halieutiques norvégiens et l'un des plus gros marchés au monde pour le saumon. En milieu de journée, l'action Marine Harvest, premier producteur de saumon au monde, décrochait de 11,3% à la Bourse d'Oslo. Norway Royal Salmon perdait 9,6%, Salmar 9,5%, Leroey Seafood 8,1% et The Scottish Salmon Company 8,2%. "Nous attendons d'en savoir plus sur les pays et les produits concernés", a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'organisme de promotion des produits marins norvégiens, Christian Chramer. Selon cet organisme, les exportations norvégiennes de poisson vers la Russie ont pesé 6,5 milliards de couronnes (776 millions d'euros) l'an dernier, essentiellement du saumon et de la truite mais aussi du hareng et du maquereau. Chez Marine Harvest, on dit "suivre la situation de près". En 2013, la Russie avait absorbé 5% des ventes du géant du saumon contrôlé par l'homme d'affaires chypriote d'origine norvégienne John Fredriksen. La Norvège, si elle n'est pas membre de l'UE, a exprimé son intention de se joindre aux sanctions adoptées par les Vingt-huit. Le pays fait également partie de l'Espace économique européen, aux côtés des 28 pays membres de l'Union européenne, de l'Islande et du Lichtenstein. (Belga)