Selon Edora, "l'affectation de l'ordre de 1% de la superficie agricole utile wallonne à la production de cultures dédiées devrait permettre de développer le biogaz de manière équilibrée tout en contribuant aux objectifs renouvelables à 2020". Parmi les autres avantages de la production de biogaz, figurent, selon Edora, la production locale d'une énergie renouvelable, une diversification des activités et des revenus agricoles, des créations d'emplois, un traitement durable des déchets mais aussi une lutte contre la baisse de fertilité des sols grâce à l'épandage des digestats naturels. Pourtant, "les filières des bioénergies peinent à se développer en Wallonie", regrette dans un communiqué Edora, qui constate une absence de volonté politique de développer la filière biogaz dans la déclaration de politique régionale du nouveau gouvernement wallon. La fédération demande dès lors aux décideurs politiques "de mettre l'accent sur la filière biogaz dans leur stratégie biomasse-énergie" et "d'y inclure la question des cultures dédiées à des fins énergétiques". "Il est primordial d'informer les citoyens et d'engager un débat serein sur les enjeux liés à l'utilisation des cultures exploitées pour produire entre autre du biogaz", conclut Edora. (Belga)

Selon Edora, "l'affectation de l'ordre de 1% de la superficie agricole utile wallonne à la production de cultures dédiées devrait permettre de développer le biogaz de manière équilibrée tout en contribuant aux objectifs renouvelables à 2020". Parmi les autres avantages de la production de biogaz, figurent, selon Edora, la production locale d'une énergie renouvelable, une diversification des activités et des revenus agricoles, des créations d'emplois, un traitement durable des déchets mais aussi une lutte contre la baisse de fertilité des sols grâce à l'épandage des digestats naturels. Pourtant, "les filières des bioénergies peinent à se développer en Wallonie", regrette dans un communiqué Edora, qui constate une absence de volonté politique de développer la filière biogaz dans la déclaration de politique régionale du nouveau gouvernement wallon. La fédération demande dès lors aux décideurs politiques "de mettre l'accent sur la filière biogaz dans leur stratégie biomasse-énergie" et "d'y inclure la question des cultures dédiées à des fins énergétiques". "Il est primordial d'informer les citoyens et d'engager un débat serein sur les enjeux liés à l'utilisation des cultures exploitées pour produire entre autre du biogaz", conclut Edora. (Belga)