"Les discussions entamées avec les deux directions montrent qu'elles ont travaillé de concert et synchronisé leurs actions", a indiqué Patrick Collart de la FGTB-Metal. "Aucun plan, ni chiffre n'a été cependant présenté au personnel de manière concrète. Visiblement, le dialogue reste la voix privilégiée pour poursuivre ces négociations." Un plan de réduction des coûts sera prochainement proposé par les deux directions dans lequel l'emploi sera un enjeu essentiel. "Les plans toucheront toutes les catégories de travailleurs au sein des deux entreprises", poursuit le syndicaliste socialiste. "Nous sommes effectivement inquiets. La situation économique très difficile traversée par les deux entreprises nous laisse entrevoir un plan de réduction de coûts très important. Les deux directions souhaitent aller vite dans les négociations." Selon la FGTB un calendrier de travail sera prochainement établi. Les deux entreprises louviéroises actives dans le secteur de la sidérurgie éprouvent des difficultés financières importantes depuis plusieurs mois. Les syndicats avaient manifesté leur inquiétude il y a plusieurs semaines dans l'attente d'un tel plan. Duferco emploie actuellement quelque 300 travailleurs contre 900 chez NLMK. (JAV)

"Les discussions entamées avec les deux directions montrent qu'elles ont travaillé de concert et synchronisé leurs actions", a indiqué Patrick Collart de la FGTB-Metal. "Aucun plan, ni chiffre n'a été cependant présenté au personnel de manière concrète. Visiblement, le dialogue reste la voix privilégiée pour poursuivre ces négociations." Un plan de réduction des coûts sera prochainement proposé par les deux directions dans lequel l'emploi sera un enjeu essentiel. "Les plans toucheront toutes les catégories de travailleurs au sein des deux entreprises", poursuit le syndicaliste socialiste. "Nous sommes effectivement inquiets. La situation économique très difficile traversée par les deux entreprises nous laisse entrevoir un plan de réduction de coûts très important. Les deux directions souhaitent aller vite dans les négociations." Selon la FGTB un calendrier de travail sera prochainement établi. Les deux entreprises louviéroises actives dans le secteur de la sidérurgie éprouvent des difficultés financières importantes depuis plusieurs mois. Les syndicats avaient manifesté leur inquiétude il y a plusieurs semaines dans l'attente d'un tel plan. Duferco emploie actuellement quelque 300 travailleurs contre 900 chez NLMK. (JAV)