Dans un communiqué, la direction rappelle avoir investi, en 2010, sur son site hennuyer afin de soutenir la production européenne d'excavatrices lourdes et de réorganiser les volumes de l'usine. "Hélas, contrairement aux attentes du marché, la reprise attendue des volumes en Europe n'a pas eu lieu. Au contraire, le marché comme les volumes de Frameries ont stagné", déplore l'entreprise. Malgré de "nombreuses initiatives pour réduire les coûts de Frameries et préserver l'emploi", la direction constate que les coûts de fabrication sur le site de Frameries restent trop élevés, ce qui empêche, selon elle, le site d'être "à la fois rentable et compétitif". Depuis 2008, l'usine de Frameries "n'a cessé d'accumuler des pertes et rien ne laisse présager que cette situation pourrait changer au cours des années à venir", poursuit la direction. Le groupe coréen Doosan Infracore est actif dans la fabrication d'équipements de construction, de machines-outils et de moteurs diesel. (Belga)

Dans un communiqué, la direction rappelle avoir investi, en 2010, sur son site hennuyer afin de soutenir la production européenne d'excavatrices lourdes et de réorganiser les volumes de l'usine. "Hélas, contrairement aux attentes du marché, la reprise attendue des volumes en Europe n'a pas eu lieu. Au contraire, le marché comme les volumes de Frameries ont stagné", déplore l'entreprise. Malgré de "nombreuses initiatives pour réduire les coûts de Frameries et préserver l'emploi", la direction constate que les coûts de fabrication sur le site de Frameries restent trop élevés, ce qui empêche, selon elle, le site d'être "à la fois rentable et compétitif". Depuis 2008, l'usine de Frameries "n'a cessé d'accumuler des pertes et rien ne laisse présager que cette situation pourrait changer au cours des années à venir", poursuit la direction. Le groupe coréen Doosan Infracore est actif dans la fabrication d'équipements de construction, de machines-outils et de moteurs diesel. (Belga)