L'entreprise, spécialisée dans la fabrication de sacs industriels, notamment pour le ciment et les matériaux de construction, emploie 114 travailleurs (95 ouvriers et 19 employés) et plusieurs travailleurs intérimaires. Outre le licenciement de 17 ouvriers et 1 employé, la direction a l'intention "de ne pas reconduire les contrats des 11 ouvriers actuellement occupés en CDD dans l'entreprise, ainsi que les contrats de la plupart des ouvriers occupés en intérim", précisent les syndicats. Une première réunion entre direction et syndicats, dans le cadre de la procédure Renault, aura lieu le jeudi 4 octobre à 10h. (HIE)

L'entreprise, spécialisée dans la fabrication de sacs industriels, notamment pour le ciment et les matériaux de construction, emploie 114 travailleurs (95 ouvriers et 19 employés) et plusieurs travailleurs intérimaires. Outre le licenciement de 17 ouvriers et 1 employé, la direction a l'intention "de ne pas reconduire les contrats des 11 ouvriers actuellement occupés en CDD dans l'entreprise, ainsi que les contrats de la plupart des ouvriers occupés en intérim", précisent les syndicats. Une première réunion entre direction et syndicats, dans le cadre de la procédure Renault, aura lieu le jeudi 4 octobre à 10h. (HIE)