L'opération à venir sera la première d'une série d'étapes permettant à Deutsche Bank de lever 5 milliards d'euros d'ici fin 2015. Cet argent frais devrait permettre de renforcer les fonds propres "durs" du groupe (Tier 1). "Nous sommes la première grande banque en Allemagne à lever du capital Tier 1" depuis que les autorités financières allemandes ont levé certaines barrières fiscales à l'utilisation de ce type d'instruments financiers ce mois-ci, a précisé un porte-parole de la banque. Deutsche Bank, qui doit publier mardi ses résultats financiers du premier trimestre, a suscité de nombreuses rumeurs de presse ces derniers jours mettant en doute sa capacité à renforcer son assise financière, alors que, dans le cadre de l'union bancaire en cours de constitution, la Banque centrale européenne mène actuellement un examen du bilan de 128 banques en zone euro. Par ailleurs, la banque a fait savoir lundi que son responsable du département devises internationales allait quitter l'institut. "Kevin Rodgers a pris la décision de se retirer du secteur bancaire pour poursuivre d'autres intérêts, notamment d'ordre académique et musical", a annoncé la porte-parole. (Belga)

L'opération à venir sera la première d'une série d'étapes permettant à Deutsche Bank de lever 5 milliards d'euros d'ici fin 2015. Cet argent frais devrait permettre de renforcer les fonds propres "durs" du groupe (Tier 1). "Nous sommes la première grande banque en Allemagne à lever du capital Tier 1" depuis que les autorités financières allemandes ont levé certaines barrières fiscales à l'utilisation de ce type d'instruments financiers ce mois-ci, a précisé un porte-parole de la banque. Deutsche Bank, qui doit publier mardi ses résultats financiers du premier trimestre, a suscité de nombreuses rumeurs de presse ces derniers jours mettant en doute sa capacité à renforcer son assise financière, alors que, dans le cadre de l'union bancaire en cours de constitution, la Banque centrale européenne mène actuellement un examen du bilan de 128 banques en zone euro. Par ailleurs, la banque a fait savoir lundi que son responsable du département devises internationales allait quitter l'institut. "Kevin Rodgers a pris la décision de se retirer du secteur bancaire pour poursuivre d'autres intérêts, notamment d'ordre académique et musical", a annoncé la porte-parole. (Belga)