Jusqu'à présent, l'arrêt suspensif n'a pas encore été notifié officiellement à la STIB. Ce n'est que lorsque ce sera le cas que le permis d'environnement sera officiellement suspendu. Selon la STIB, cette suspension ne portera en tout cas pas sur le permis portant sur la démolition en cours d'un immeuble ayant appartenu à citydev.brussels et d'un autre bâtiment, ni sur celui qui a été délivré pour modifier les installations d'Uccle sport. La mise en oeuvre du troisième permis portant sur la pose des voies de tram et du dépôt proprement dit n'est quant à elle prévue qu'à partir du mois d'août prochain. C'est celui-ci qui est concerné par l'arrêt du Conseil d'Etat. La décision du Conseil d'Etat de suspendre le permis d'environnement délivré pour la construction de ce dépôt a, à tout le moins surpris la direction de la STIB, si l'on en croit la réaction du directeur général de la société bruxelloise, Brieuc de Meeûs, interrogé à ce sujet mercredi matin en marge de la présentation du bilan et des perspectives d'activités de sa société. Celle-ci est intervenue sur un recours déposé par la commune de Drogenbos. Selon la Dernière Heure, le Conseil d'Etat considère les trams comme des véhicules à comptabiliser au-delà des 112 places de parking prévues dans le projet. Cela impliquerait une autre demande de permis d'environnement requérant notamment l'avis de la Région flamande voisine. (Belga)

Jusqu'à présent, l'arrêt suspensif n'a pas encore été notifié officiellement à la STIB. Ce n'est que lorsque ce sera le cas que le permis d'environnement sera officiellement suspendu. Selon la STIB, cette suspension ne portera en tout cas pas sur le permis portant sur la démolition en cours d'un immeuble ayant appartenu à citydev.brussels et d'un autre bâtiment, ni sur celui qui a été délivré pour modifier les installations d'Uccle sport. La mise en oeuvre du troisième permis portant sur la pose des voies de tram et du dépôt proprement dit n'est quant à elle prévue qu'à partir du mois d'août prochain. C'est celui-ci qui est concerné par l'arrêt du Conseil d'Etat. La décision du Conseil d'Etat de suspendre le permis d'environnement délivré pour la construction de ce dépôt a, à tout le moins surpris la direction de la STIB, si l'on en croit la réaction du directeur général de la société bruxelloise, Brieuc de Meeûs, interrogé à ce sujet mercredi matin en marge de la présentation du bilan et des perspectives d'activités de sa société. Celle-ci est intervenue sur un recours déposé par la commune de Drogenbos. Selon la Dernière Heure, le Conseil d'Etat considère les trams comme des véhicules à comptabiliser au-delà des 112 places de parking prévues dans le projet. Cela impliquerait une autre demande de permis d'environnement requérant notamment l'avis de la Région flamande voisine. (Belga)