Les syndicats craignent en effet des pertes d'emploi dans cette usine où travaillent 145 personnes. "Nous voulons connaître la situation précise pour Turnhout et discuter des possibilités. Est-ce qu'il pourrait y avoir un transfert de production en provenance d'autres pays européens ou n'y a-t-il aucun plan B?", indique-t-on de source syndicale. La décision de McDonald's est liée à l'arrivée de Bernardo Hees à la tête de Heinz. Hees était, jusqu'en juin dernier, CEO du rival de McDonalds, Burger King. (Belga)

Les syndicats craignent en effet des pertes d'emploi dans cette usine où travaillent 145 personnes. "Nous voulons connaître la situation précise pour Turnhout et discuter des possibilités. Est-ce qu'il pourrait y avoir un transfert de production en provenance d'autres pays européens ou n'y a-t-il aucun plan B?", indique-t-on de source syndicale. La décision de McDonald's est liée à l'arrivée de Bernardo Hees à la tête de Heinz. Hees était, jusqu'en juin dernier, CEO du rival de McDonalds, Burger King. (Belga)