La FEB s'inquiète particulièrement de l'évolution moins forte constatée dans les pays voisins, notamment en Allemagne où le coût salarial n'a cru "que" de 1,8%. "On s'attendait à une hausse beaucoup plus importante du coût salarial allemand, mais il apparaît aujourd'hui qu'il se limite à 1,8%", explique M. Vancronenburg. "C'est très inquiétant". Sur base de ces chiffres, la FEB estime que les mesures prises par le gouvernement fédéral (le gel des salaires hors index et barèmes) sont insuffisantes. "Les salaires augmentent encore trop vite". Plaidant pour un pacte de compétitivité, la FEB pointe plusieurs mesures supplémentaires nécessaires selon elle. Elle réclame notamment un débat sur une diminution linéaire des charges et un système salarial moins rigide. Et estime que le mécanisme d'indexation automatique des salaires doit à nouveau être discuté. (Belga)

La FEB s'inquiète particulièrement de l'évolution moins forte constatée dans les pays voisins, notamment en Allemagne où le coût salarial n'a cru "que" de 1,8%. "On s'attendait à une hausse beaucoup plus importante du coût salarial allemand, mais il apparaît aujourd'hui qu'il se limite à 1,8%", explique M. Vancronenburg. "C'est très inquiétant". Sur base de ces chiffres, la FEB estime que les mesures prises par le gouvernement fédéral (le gel des salaires hors index et barèmes) sont insuffisantes. "Les salaires augmentent encore trop vite". Plaidant pour un pacte de compétitivité, la FEB pointe plusieurs mesures supplémentaires nécessaires selon elle. Elle réclame notamment un débat sur une diminution linéaire des charges et un système salarial moins rigide. Et estime que le mécanisme d'indexation automatique des salaires doit à nouveau être discuté. (Belga)