Le syndicat socialiste dénonce notamment les mesures liées à la flexibilité du temps de travail, une flexibilité qu'elle souhaiterait "mieux encadrée". La FGTB pointe également le "blocage des salaires" imposé par le gouvernement et estime que les balises qu'elle avait fixées ont été "largement dépassées". C'est dans ce contexte que le syndicat a décidé d'une "mobilisation massive" le jeudi 21 février. Un préavis de grève couvrant l'ensemble des secteurs sera déposé et une manifestation - dont les modalités restent à définir - sera organisée dans les rues de Bruxelles. (MUA)

Le syndicat socialiste dénonce notamment les mesures liées à la flexibilité du temps de travail, une flexibilité qu'elle souhaiterait "mieux encadrée". La FGTB pointe également le "blocage des salaires" imposé par le gouvernement et estime que les balises qu'elle avait fixées ont été "largement dépassées". C'est dans ce contexte que le syndicat a décidé d'une "mobilisation massive" le jeudi 21 février. Un préavis de grève couvrant l'ensemble des secteurs sera déposé et une manifestation - dont les modalités restent à définir - sera organisée dans les rues de Bruxelles. (MUA)