"Je me suis rendu sur le site ce matin. Nous avons stoppé les fours lundi soir et les ventilateurs ce mardi matin. La briqueterie est donc fermée jusqu'à nouvel ordre. Les 25 employés se retrouvent désormais en chômage économique jusqu'à la fin de l'année 2013", a ajouté le délégué CSC. Selon Thierry Grégoire, la briqueterie serait sur le point d'être reprise. "Deux personnes sont fortement intéressées mais nous ne pouvons pas citer leurs noms ni le domaine dans lequel elles travaillent. On peut juste assurer qu'ils ne fabriquent pas de brique, c'était l'une des conditions avancées par la direction quant à une éventuelle reprise. Cependant, cette reprise ne sauverait que deux ou trois emplois sur les 25". Une réunion entre la direction actuelle de l'entreprise et les candidats repreneurs est prévue pour la mi-juin. (Belga)

"Je me suis rendu sur le site ce matin. Nous avons stoppé les fours lundi soir et les ventilateurs ce mardi matin. La briqueterie est donc fermée jusqu'à nouvel ordre. Les 25 employés se retrouvent désormais en chômage économique jusqu'à la fin de l'année 2013", a ajouté le délégué CSC. Selon Thierry Grégoire, la briqueterie serait sur le point d'être reprise. "Deux personnes sont fortement intéressées mais nous ne pouvons pas citer leurs noms ni le domaine dans lequel elles travaillent. On peut juste assurer qu'ils ne fabriquent pas de brique, c'était l'une des conditions avancées par la direction quant à une éventuelle reprise. Cependant, cette reprise ne sauverait que deux ou trois emplois sur les 25". Une réunion entre la direction actuelle de l'entreprise et les candidats repreneurs est prévue pour la mi-juin. (Belga)