"C'est pour l'instant mieux que rien. La direction a également dit qu'elle n'était pas contre un repreneur mais elle ne souhaite pas être reprise par un autre fabriquant de briques. Tout est encore flou à l'heure actuelle. Certains travailleurs ont voulu stopper le travail mais nous avons voté et nous reprendrons normalement dès lundi", a ajouté le délégué syndical. Depuis lundi, le travail tourne au ralenti depuis l'annonce de la fermeture du site, le 25 janvier 2012. Les 25 salariés ont décidé de stopper tous les chargements. "Si le travail va reprendre normalement, il ne faut pas exclure d'autres actions la semaine prochaine. La direction se rendra au cabinet du ministre Marcourt mardi prochain et nous, nous rencontrerons à nouveau la direction les 8 et 18 février 2013", a conclu Eddy Vandevoorde. (PVO)

"C'est pour l'instant mieux que rien. La direction a également dit qu'elle n'était pas contre un repreneur mais elle ne souhaite pas être reprise par un autre fabriquant de briques. Tout est encore flou à l'heure actuelle. Certains travailleurs ont voulu stopper le travail mais nous avons voté et nous reprendrons normalement dès lundi", a ajouté le délégué syndical. Depuis lundi, le travail tourne au ralenti depuis l'annonce de la fermeture du site, le 25 janvier 2012. Les 25 salariés ont décidé de stopper tous les chargements. "Si le travail va reprendre normalement, il ne faut pas exclure d'autres actions la semaine prochaine. La direction se rendra au cabinet du ministre Marcourt mardi prochain et nous, nous rencontrerons à nouveau la direction les 8 et 18 février 2013", a conclu Eddy Vandevoorde. (PVO)