Sur les 12 grèves de 2012, deux journées ont fait l'objet d'un préavis et n'étaient pas propres au groupe TEC puisqu'elles étaient organisées dans le cadre des actions de grève générale du 30 janvier 2012 et du 14 novembre 2012. Les 10 autres grèves étaient des actions spontanées et se sont déroulées au sein du TEC Charleroi (6) ou au sein du TEC Liège-Verviers (4). A Charleroi, par exemple, deux grèves ont éclaté à la suite de la réorganisation de lignes de bus dans le cadre de la mise en service de nouvelles lignes du métro léger. En 2010, 11 jours de grève avaient été recensés au sein de l'ensemble du groupe TEC, pour 24 jours en 2009, 25 jours en 2008 et 9 jours en 2007. Au cours des 15 dernières années, les transports en commun wallons ont connu le plus grand nombre de jours de grève en 1998 (52 jours) et 2000 (57 jours). (VIRGINIE LEFOUR)

Sur les 12 grèves de 2012, deux journées ont fait l'objet d'un préavis et n'étaient pas propres au groupe TEC puisqu'elles étaient organisées dans le cadre des actions de grève générale du 30 janvier 2012 et du 14 novembre 2012. Les 10 autres grèves étaient des actions spontanées et se sont déroulées au sein du TEC Charleroi (6) ou au sein du TEC Liège-Verviers (4). A Charleroi, par exemple, deux grèves ont éclaté à la suite de la réorganisation de lignes de bus dans le cadre de la mise en service de nouvelles lignes du métro léger. En 2010, 11 jours de grève avaient été recensés au sein de l'ensemble du groupe TEC, pour 24 jours en 2009, 25 jours en 2008 et 9 jours en 2007. Au cours des 15 dernières années, les transports en commun wallons ont connu le plus grand nombre de jours de grève en 1998 (52 jours) et 2000 (57 jours). (VIRGINIE LEFOUR)