Michel Moll a été invité à quitter la présidence de Belgacom après la mise au jour d'informations concernant ses tractations avec Huawei, même si certaines sources ont avancé que son départ était prévu de longue date. Selon la presse, la CTIF a une série de questions à poser à M. Moll et son épouse, détenteurs avec leurs filles de la société 2MConcept. Il est notamment question de coïncidences de calendrier entre le début des activités de consultance et la signature du contrat avec Belgacom. Joint par l'agence BELGA, l'entourage du président de la CTIF, Jean-Claude Delepière, a fait savoir que ce dernier ne pouvait "ni confirmer ni infirmer", au nom du secret professionnel, les informations dont il a pris connaissance dans la presse. (Belga)

Michel Moll a été invité à quitter la présidence de Belgacom après la mise au jour d'informations concernant ses tractations avec Huawei, même si certaines sources ont avancé que son départ était prévu de longue date. Selon la presse, la CTIF a une série de questions à poser à M. Moll et son épouse, détenteurs avec leurs filles de la société 2MConcept. Il est notamment question de coïncidences de calendrier entre le début des activités de consultance et la signature du contrat avec Belgacom. Joint par l'agence BELGA, l'entourage du président de la CTIF, Jean-Claude Delepière, a fait savoir que ce dernier ne pouvait "ni confirmer ni infirmer", au nom du secret professionnel, les informations dont il a pris connaissance dans la presse. (Belga)