Sur base comparable, le recul atteint encore 8,2 pc, dont 2,8 pc sont liés à des volumes plus faibles. Par régions, l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique ont enregistré une baisse de 10 pc de leur chiffre d'affaires, à 260 millions d'euros, la chute s'élevant à 18 pc en Amérique du Nord, pour un chiffre d'affaires de 146 millions d'euros. Par contre, les volumes sont restés stables dans la région Asie-Pacifique, où le chiffre d'affaires a toutefois diminué de 7 pc à 216 millions d'euros. "Les conditions de marché rencontrées au premier trimestre se sont reflétées dans le chiffre d'affaires de Bekaert, avec une demande faible dans les marchés matures et une forte pression sur les prix dans les marchés en croissance, en raison de l'environnement concurrentiel important", a précisé le tréfileur courtraisien mercredi matin. Bekaert a néanmoins confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année. (Belga)

Sur base comparable, le recul atteint encore 8,2 pc, dont 2,8 pc sont liés à des volumes plus faibles. Par régions, l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique ont enregistré une baisse de 10 pc de leur chiffre d'affaires, à 260 millions d'euros, la chute s'élevant à 18 pc en Amérique du Nord, pour un chiffre d'affaires de 146 millions d'euros. Par contre, les volumes sont restés stables dans la région Asie-Pacifique, où le chiffre d'affaires a toutefois diminué de 7 pc à 216 millions d'euros. "Les conditions de marché rencontrées au premier trimestre se sont reflétées dans le chiffre d'affaires de Bekaert, avec une demande faible dans les marchés matures et une forte pression sur les prix dans les marchés en croissance, en raison de l'environnement concurrentiel important", a précisé le tréfileur courtraisien mercredi matin. Bekaert a néanmoins confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année. (Belga)