Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a pris 54,37 points à 18.923,06 points, son plus haut niveau jamais atteint en clôture, et le Nasdaq, à dominante technologique, a engrangé 57,23 points à 5.275,62 points.

L'indice élargi S&P 500 a gagné 0,75% à 2.180,39 points.

"Tout cela est dû aux bonnes nouvelles économiques du jour et bien sûr à la poursuite de la hausse liée à Donald Trump", a expliqué Peter Cardillo économiste en chef de First Standard Financial.

Principal chiffre publié mardi, les ventes de détail ont accéléré de 0,8% en octobre, de bon augure puisque la consommation est le principal pilier de l'économie américaine.

"La solidité du mois d'octobre montre que les consommateurs ont ignoré l'incertitude politique élevée liée à l'élection présidentielle et les prix à la pompe en hausse", a estimé Chris G. Christopher de IHS Global Insight dans une note, anticipant également un bon mois de novembre grâce aux promotions de fin d'année.

Les prix des produits importés aux Etats-Unis ont également augmenté, ainsi que l'activité manufacturière dans la région de New York, considérée comme un baromètre du reste du pays, qui est revenue en territoire positif en novembre, selon l'indice Empire State publié par l'antenne régionale de la Réserve fédérale (Fed).

Cette salve d'indicateurs américains, supérieurs aux attentes des analystes, a maintenu le mouvement de hausse lié à l'élection du président républicain.

Contrairement aux séances précédentes, le Nasdaq a davantage profité de cette perspective de relance budgétaire et de réglementations allégées que le Dow Jones, qui avait certes déjà beaucoup monté.

Les entreprises pétrolières comme Chevron (+2,22% à 108,96 dollars) et ExxonMobil (+1,81% à 86,82 dollars) ont particulièrement profité d'un bond des cours du pétrole, le baril de WTI prenant 2,49 dollars à New York.

Après avoir beaucoup baissé dans la foulée de l'élection, le marché obligataire se reprenait un peu. Vers 21H20 GMT (22H20 en Belgique), le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,225% contre 2,251% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,969% contre 3,003% précédemment.