La taxation des transactions monétaires, mieux connue sous le nom de taxe Tobin, est techniquement réalisable, estime un groupe d'experts internationaux cité vendredi par 11.11.11, coalition du mouvement Nord-Sud en Flandre.

Le panel, composé d'experts du monde financier et académique, propose d'instaurer cette taxation à court terme. Il a été chargé en octobre dernier, par 12 gouvernements (dont celui de la Belgique), d'établir un rapport sur la taxation des transactions monétaires.

Ces experts, qui comprennent Lieven Denys (professeur à la VUB), ont publié leur rapport vendredi. "Il en ressort qu'une telle taxation est souhaitable, insiste 11.11.11. Le panel propose d'instaurer à court terme la taxation des transactions monétaires. A long terme, il est possible d'envisager une taxation plus large appliquée globalement à plusieurs formes d'opérations financières, mais d'autres études techniques s'imposent pour cela."

Trends.be, avec Belga

La taxation des transactions monétaires, mieux connue sous le nom de taxe Tobin, est techniquement réalisable, estime un groupe d'experts internationaux cité vendredi par 11.11.11, coalition du mouvement Nord-Sud en Flandre.Le panel, composé d'experts du monde financier et académique, propose d'instaurer cette taxation à court terme. Il a été chargé en octobre dernier, par 12 gouvernements (dont celui de la Belgique), d'établir un rapport sur la taxation des transactions monétaires.Ces experts, qui comprennent Lieven Denys (professeur à la VUB), ont publié leur rapport vendredi. "Il en ressort qu'une telle taxation est souhaitable, insiste 11.11.11. Le panel propose d'instaurer à court terme la taxation des transactions monétaires. A long terme, il est possible d'envisager une taxation plus large appliquée globalement à plusieurs formes d'opérations financières, mais d'autres études techniques s'imposent pour cela."Trends.be, avec Belga