Le lanceur d'alerte, visé par un mandat d'arrêt internationnal lancé par la Suisse pour violation de son secret bancaire, souligne que les journalistes n'ont eu accès qu'à "une partie" des informations qu'il a transmises à l'Etat français. "L'administration fiscale en a eu encore bien plus", ajoute-t-il. Interrogé sur les 106.000 clients particuliers que "Le Monde" dit avoir détectés, M. Falciani affirme: "ce n'est que la partie émergée de l'iceberg... Il y en a encore plus que ce qu'ont les journalistes. Plusieurs millions de transactions (NDLR : entre banques) sont également répertoriées dans les documents que j'ai transmis. Ces chiffres peuvent donner une idée de ce que peut être le dessous de l'iceberg." La filiale suisse de la banque HSBC est au centre d'un vaste scandale après que plusieurs journaux eurent assuré qu'elle avait aidé certains de ses clients, notamment de riches industriels et des personnalités politiques, à cacher des milliards de dollars pour leur éviter de payer des impôts.

Selon M. Falciani, l'évasion fiscale est "un sujet essentiel, qui n'est pas encore aujourd'hui assez relayé". "En proportion, on parle beaucoup du terrorisme", ajoute-t-il. "Mais les affameurs, les vrais terroristes, ceux qui touchent des centaines de millions de personnes, c'est le monde de la finance."

Le lanceur d'alerte, visé par un mandat d'arrêt internationnal lancé par la Suisse pour violation de son secret bancaire, souligne que les journalistes n'ont eu accès qu'à "une partie" des informations qu'il a transmises à l'Etat français. "L'administration fiscale en a eu encore bien plus", ajoute-t-il. Interrogé sur les 106.000 clients particuliers que "Le Monde" dit avoir détectés, M. Falciani affirme: "ce n'est que la partie émergée de l'iceberg... Il y en a encore plus que ce qu'ont les journalistes. Plusieurs millions de transactions (NDLR : entre banques) sont également répertoriées dans les documents que j'ai transmis. Ces chiffres peuvent donner une idée de ce que peut être le dessous de l'iceberg." La filiale suisse de la banque HSBC est au centre d'un vaste scandale après que plusieurs journaux eurent assuré qu'elle avait aidé certains de ses clients, notamment de riches industriels et des personnalités politiques, à cacher des milliards de dollars pour leur éviter de payer des impôts. Selon M. Falciani, l'évasion fiscale est "un sujet essentiel, qui n'est pas encore aujourd'hui assez relayé". "En proportion, on parle beaucoup du terrorisme", ajoute-t-il. "Mais les affameurs, les vrais terroristes, ceux qui touchent des centaines de millions de personnes, c'est le monde de la finance."