La dégradation de la note des trois grands groupes bancaires français est la conséquence directe de la dégradation de la note souveraine de la France, a expliqué SP. La France a perdu le 13 janvier sa note "AAA", la meilleure possible sur l'échelle des agences d'évaluation financière.

SP a en revanche épargné BNP Paribas, après avoir songé à l'abaisser. La première banque française et deuxième de la zone euro voit finalement sa note de long terme confirmée à "AA-".

Cette note est la quatrième meilleure possible dans l'échelle de classification de SP, ce qui fait de BNP Paribas l'une des banques européennes les mieux notées (et l'une des rares à conserver un "double A").

Avec Belga

La dégradation de la note des trois grands groupes bancaires français est la conséquence directe de la dégradation de la note souveraine de la France, a expliqué SP. La France a perdu le 13 janvier sa note "AAA", la meilleure possible sur l'échelle des agences d'évaluation financière. SP a en revanche épargné BNP Paribas, après avoir songé à l'abaisser. La première banque française et deuxième de la zone euro voit finalement sa note de long terme confirmée à "AA-". Cette note est la quatrième meilleure possible dans l'échelle de classification de SP, ce qui fait de BNP Paribas l'une des banques européennes les mieux notées (et l'une des rares à conserver un "double A"). Avec Belga