"Dans le respect du dialogue social, ce plan pourrait conduire à environ 900 suppressions de postes en complément des 2.550 déjà annoncées début 2016", explique la banque dans un communiqué, annonçant 300 fermetures d'agences sur 2.000 en trois ans.

"Dans le respect du dialogue social, ce plan pourrait conduire à environ 900 suppressions de postes en complément des 2.550 déjà annoncées début 2016", explique la banque dans un communiqué, annonçant 300 fermetures d'agences sur 2.000 en trois ans.