Peu de personnes savent ce qu'il advient de leur argent une fois déposé à la banque, soulignent les chercheurs, qui ont étudié neuf banques actives en Belgique (Argenta, Belfius, BNP Paribas, Deutsche Bank, ING, KBC, Triodos, Van Lanschot et vdk bank) sur la base de 10 thèmes: changement climatique, nature, droits de l'homme, droit du travail, armes, impôts, taxes, bonus, transparence, corruption et genre.

Triodos se retrouve en tête du classement, tout comme lors des évaluations précédentes. Argenta, qui a progressé sur le climat, les droits des travailleurs et la transparence, rejoint vdk bank à la deuxième place. Les petites banques, pas cotés en bourse, paient peu ou pas de bonus, ce qui leur permet de ne pas se focaliser entièrement sur la maximisation du profit à court terme et de prêter une plus grande attention à la responsabilité sociétale de leur entreprise, analysent les auteurs.

Les grandes banques, a contrario, présentent toutes un mauvais bulletin. "Le plus inquiétant est Belfius qui fait malheureusement peu d'efforts pour améliorer sa politique. La banque communique en effet peu ou pas du tout sur sa politique d'investissement, ce qui est assez décevant pour une banque qui appartient à l'État et qui a été sauvée par le contribuable", conclut le Scan. "Il faut espérer que le caractère public reconnu dans la note de l'informateur se traduise par une amélioration du rôle social de la banque et par une politique d'investissement transparente."

ING est la meilleure grande banque sur papier, mais le score qui reflète la politique de la banque contraste fortement avec les scandales dans lesquelles elle est régulièrement impliquée, soulignent les auteurs du rapport.