Le précédent record remontait à 2011 avec une hausse de 6,1% des prix à la consommation.

A un peu plus d'un an de la prochaine présidentielle, ce coup de frein est mis en avant par le président Vladimir Poutine comme un succès majeur après plusieurs années de flambée qui ont plombé le niveau de vie des Russes.

L'envolée de 2014 et 2015 avait été provoquée par la chute du rouble, pénalisé par les cours du pétrole et les sanctions dues à la crise ukrainienne, ainsi qu'à l'embargo sur les produits alimentaires occidentaux imposé en réponse à ces sanctions.

La chute du pouvoir d'achat et de la consommation en découlant pèse aujourd'hui sur l'inflation.

Par rapport à novembre, les prix à la consommation ont progressé de 0,4%, soit autant qu'en octobre et novembre, a précisé Rosstat.

Le précédent record remontait à 2011 avec une hausse de 6,1% des prix à la consommation.A un peu plus d'un an de la prochaine présidentielle, ce coup de frein est mis en avant par le président Vladimir Poutine comme un succès majeur après plusieurs années de flambée qui ont plombé le niveau de vie des Russes.L'envolée de 2014 et 2015 avait été provoquée par la chute du rouble, pénalisé par les cours du pétrole et les sanctions dues à la crise ukrainienne, ainsi qu'à l'embargo sur les produits alimentaires occidentaux imposé en réponse à ces sanctions.La chute du pouvoir d'achat et de la consommation en découlant pèse aujourd'hui sur l'inflation.Par rapport à novembre, les prix à la consommation ont progressé de 0,4%, soit autant qu'en octobre et novembre, a précisé Rosstat.