" Et tout d'un coup, le puzzle se complète. " Pierre Wunsch assure n'avoir jamais eu de plan de carrière ou d'ambition particulière. Mais quand il jette un oeil dans le rétroviseur, cet homme de 51 ans constate avec un brin de satisfaction qu'effectivement, " les pièces du puzzle s'emboîtent plutôt bien ". La première de ces pièces, c'est un doctorat en économie, avec une thèse sur la réglementation des monopoles appliquée aux transports urbains, suivie d'un master en Affaires publiques obtenu à Princeton (New Jersey). C'est presque le cursus parfait pour rejoindre un jour une banque centrale. " J'avais obtenu des grades durant mes études, j'ai été sollicité par l'une ou l'autre grande banque mais je ne suis pas allé aux entretiens, raconte Pierre Wunsch. Je voulais vraiment travailler dans le secteur public, être ce qu'on appelle un grand commis de l'Etat. C'est probablement lié à mes origines, avec des parents dans le milieu académique à Leuven, puis à Louvain-la-Neuve. "
...