Plus besoin de carte de crédit physique ou de code secret pour retirer de l'argent ou payer ses achats dans un café ou un supermarché, les clients n'ont plus qu'à poser leur main sur un scanner et présenter leurs doigts. Les machines conçues par la firme japonaise Hitachi sont dotées de capteurs infrarouges qui lisent le motif des veines situé juste en dessous de la surface de la peau du doigt. Le réseau veineux du client, unique à chaque personne, est alors comparé à celui qui figure dans son fichier.

Ces appareils nouvelle génération ont déjà été adoptés par des banques japonaises et turques, offrant "des niveaux de précision et de vitesse d'authentification révolutionnaire", selon Hitachi. Elle pourrait être également adaptée à l'avenir pour sécuriser l'accès aux ordinateurs portables et aux smartphones. Selon la société américaine Biyo, citée par le quotidien anglais, cette technologie permettra de "réduire la fraude, le vol d'identité et protégera les avoirs et les données sensibles des clients en supprimant les obstacles qui les rendaient vulnérables".

Plus besoin de carte de crédit physique ou de code secret pour retirer de l'argent ou payer ses achats dans un café ou un supermarché, les clients n'ont plus qu'à poser leur main sur un scanner et présenter leurs doigts. Les machines conçues par la firme japonaise Hitachi sont dotées de capteurs infrarouges qui lisent le motif des veines situé juste en dessous de la surface de la peau du doigt. Le réseau veineux du client, unique à chaque personne, est alors comparé à celui qui figure dans son fichier.Ces appareils nouvelle génération ont déjà été adoptés par des banques japonaises et turques, offrant "des niveaux de précision et de vitesse d'authentification révolutionnaire", selon Hitachi. Elle pourrait être également adaptée à l'avenir pour sécuriser l'accès aux ordinateurs portables et aux smartphones. Selon la société américaine Biyo, citée par le quotidien anglais, cette technologie permettra de "réduire la fraude, le vol d'identité et protégera les avoirs et les données sensibles des clients en supprimant les obstacles qui les rendaient vulnérables".