La Bourse de Londres a ouvert en forte baisse (-4,16%), mais Paris (-3,10%) et Francfort (3,10%) n'ont guère fait mieux.

"Le passage de témoin entre le premier et le deuxième trimestre s'annonce délicat après les propos sombres de Donald Trump sur la situation à attendre dans les deux prochaines semaines aux Etats-Unis", a souligné dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Donald Trump a demandé à ses concitoyens de se préparer, à l'instar de l'Europe, à des semaines "très, très douloureuses" face à la pandémie de coronavirus.

Parmi les mauvaises nouvelles économiques qui tombent en Europe, le marché automobile français a enregistré une chute historique de 72,2% en mars et devrait baisser de 20% sur l'année.

En Asie, la Bourse de Tokyo a terminé sur un recul de 4,5%, à cause d'un mauvais indicateur mais aussi de craintes grandissantes d'un confinement prochain de la capitale du Japon, jusque-là relativement épargnée par l'épidémie de Covid-19.

La pandémie de coronavirus, qualifiée par l'ONU de pire crise à laquelle l'humanité ait été confrontée depuis 1945, a causé la mort de plus de 41.000 personnes, selon un comptage de l'AFP.

La Bourse de Londres a ouvert en forte baisse (-4,16%), mais Paris (-3,10%) et Francfort (3,10%) n'ont guère fait mieux. "Le passage de témoin entre le premier et le deuxième trimestre s'annonce délicat après les propos sombres de Donald Trump sur la situation à attendre dans les deux prochaines semaines aux Etats-Unis", a souligné dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.Donald Trump a demandé à ses concitoyens de se préparer, à l'instar de l'Europe, à des semaines "très, très douloureuses" face à la pandémie de coronavirus. Parmi les mauvaises nouvelles économiques qui tombent en Europe, le marché automobile français a enregistré une chute historique de 72,2% en mars et devrait baisser de 20% sur l'année. En Asie, la Bourse de Tokyo a terminé sur un recul de 4,5%, à cause d'un mauvais indicateur mais aussi de craintes grandissantes d'un confinement prochain de la capitale du Japon, jusque-là relativement épargnée par l'épidémie de Covid-19. La pandémie de coronavirus, qualifiée par l'ONU de pire crise à laquelle l'humanité ait été confrontée depuis 1945, a causé la mort de plus de 41.000 personnes, selon un comptage de l'AFP.