Le groupe néerlandais Rabobank avait annoncé en juin de l'année dernière qu'il mettait fin à ses activités d'épargne en Belgique - Rabobank.be - après qu'aucun acheteur n'ait été trouvé pour celles-ci. Un licenciement collectif a été demandé pour 53 employés.

Une fermeture progressive est en cours depuis lors. Les comptes à terme ont d'abord été fermés, et seront suivis, le 1er juillet de cette année, par les comptes d'épargne. L'argent qui se trouve encore sur ces comptes sera automatiquement placé sur les comptes courants. Les clients auront alors trois mois supplémentaires pour transférer leur argent vers une autre banque. Les comptes courants seront fermés le 1er septembre, date de la fin des activités de Rabobank.be.

L'argent qui se trouverait encore chez Rabobank.be à ce moment-là ne sera pas perdu. Il sera transféré à la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) du SPF Finances. Il pourra y être récupéré jusqu'à 30 ans après le transfert (via l'application numérique e-DEPO).

Rabobank.be a précisé que depuis l'annonce de la fermeture, quelque 100.000 clients, soit environ la moitié, avaient fermé leur compte. Ceux-ci représentaient cinq des sept milliards d'euros qui se trouvaient sur les comptes de la caisse d'épargne en ligne.

Rabobank.be existe en Belgique depuis 2002. La caisse d'épargne a longtemps attiré les épargnants avec des taux d'intérêt élevés. Ces dernières années, ses activités ont été progressivement supprimées. En 2018, les produits d'investissement avaient notamment été repris par Keytrade Bank, et en 2019, les comptes d'entreprise avaient été supprimés.

La division wholesale (services aux grandes entreprises) de Rabobank en Belgique continuera à fonctionner.

Le groupe néerlandais Rabobank avait annoncé en juin de l'année dernière qu'il mettait fin à ses activités d'épargne en Belgique - Rabobank.be - après qu'aucun acheteur n'ait été trouvé pour celles-ci. Un licenciement collectif a été demandé pour 53 employés. Une fermeture progressive est en cours depuis lors. Les comptes à terme ont d'abord été fermés, et seront suivis, le 1er juillet de cette année, par les comptes d'épargne. L'argent qui se trouve encore sur ces comptes sera automatiquement placé sur les comptes courants. Les clients auront alors trois mois supplémentaires pour transférer leur argent vers une autre banque. Les comptes courants seront fermés le 1er septembre, date de la fin des activités de Rabobank.be. L'argent qui se trouverait encore chez Rabobank.be à ce moment-là ne sera pas perdu. Il sera transféré à la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) du SPF Finances. Il pourra y être récupéré jusqu'à 30 ans après le transfert (via l'application numérique e-DEPO). Rabobank.be a précisé que depuis l'annonce de la fermeture, quelque 100.000 clients, soit environ la moitié, avaient fermé leur compte. Ceux-ci représentaient cinq des sept milliards d'euros qui se trouvaient sur les comptes de la caisse d'épargne en ligne. Rabobank.be existe en Belgique depuis 2002. La caisse d'épargne a longtemps attiré les épargnants avec des taux d'intérêt élevés. Ces dernières années, ses activités ont été progressivement supprimées. En 2018, les produits d'investissement avaient notamment été repris par Keytrade Bank, et en 2019, les comptes d'entreprise avaient été supprimés. La division wholesale (services aux grandes entreprises) de Rabobank en Belgique continuera à fonctionner.