La mesure répond aux pratiques "peu sûres et bancales" dans les opérations américaines de la banque allemande, a affirmé la banque centrale américaine dans un communiqué de presse. La réserve fédérale reproche à Deutsche Bank d'avoir échoué à maintenir un programme efficace pour se plier aux règles américaines contre le blanchiment d'argent et sur le secret bancaire. Il est intimé à la banque d'améliorer sa supervision et les contrôles liés au respect des lois anti-blanchiment dans les opérations bancaires américaines.

Deutsche Bank a annoncé avoir l'intention de mettre en oeuvre toutes les mesures imposées par la Fed. Selon les autorités américaines, l'équivalent en roubles russes de 10 milliards de dollars a été blanchi via la banque entre 2011 et 2015, en transitant par Moscou, New York et Londres. Le dossier a aussi été lié aux affaires du président américain Donald Trump. Les démocrates de la chambre des représentants ont demandé la semaine passée à la banque de révéler les comptes et crédits appartenant à Donald Trump, qui est soupçonné de détenir 340 millions dollars en prêts chez Deutsche Bank.

La mesure répond aux pratiques "peu sûres et bancales" dans les opérations américaines de la banque allemande, a affirmé la banque centrale américaine dans un communiqué de presse. La réserve fédérale reproche à Deutsche Bank d'avoir échoué à maintenir un programme efficace pour se plier aux règles américaines contre le blanchiment d'argent et sur le secret bancaire. Il est intimé à la banque d'améliorer sa supervision et les contrôles liés au respect des lois anti-blanchiment dans les opérations bancaires américaines. Deutsche Bank a annoncé avoir l'intention de mettre en oeuvre toutes les mesures imposées par la Fed. Selon les autorités américaines, l'équivalent en roubles russes de 10 milliards de dollars a été blanchi via la banque entre 2011 et 2015, en transitant par Moscou, New York et Londres. Le dossier a aussi été lié aux affaires du président américain Donald Trump. Les démocrates de la chambre des représentants ont demandé la semaine passée à la banque de révéler les comptes et crédits appartenant à Donald Trump, qui est soupçonné de détenir 340 millions dollars en prêts chez Deutsche Bank.